lundi 20 mars 2017

A manger leur Caca//video texte



Et nous en bons esclaves de la douleur nous mangeons tout ce qui est Où sont encore parties les pulsions éphémères -perdues-les dar dar qui se lèvent et les corps encore chauds-les bastions improbables et les carcans des clans résonnent dans l’étendue des apologies

Qui crèvent la toile ici-bas pour ne pas dire sous terre  et y faire son nid droit et rigide c’est un dernier tombeau -perdu(

Flâneurs et glandus écartés sous vide sont confondus derrière le cri du faucon

Encore un amusement perdu-un rire de trop sous la lorgnette du vivre ensemble mettons-nous d’accord autour d’une grillade et la détonation d’un pétard

Où donc rêvent les dernières giboulées de sang avant que la fête ne s’appauvrisse       

Le chemin des malins empestent les cailloux sur lequel ils pestent //mais qui sera le dernier des cons ?

Un solo absurde joué dans la plus profonde solitude  ne parvient pas à pourrir le souffle de la mort tiède- ce souffle -perdu-que tient dans la main tous nos dirigeants qui veulent s’en éloigner

Ils veulent s’éloigner de nous //parfait qu’ils s’éloignent sur les monts de mars et dans les flammes de leur religions//

Ils veulent nous prendre au mot et se rendre intéressants mais ce sont des boucs sans odeurs

Ils n’ont que des dents et des os et font des gros pets et ils chient devant leur webcam en forçant les esclaves, nous, à manger leur caca

bon à prendre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire